Ce type de fenêtre se retrouve beaucoup dans les pays anglo-saxons et/où britanniques, dont c’est le modèle traditionnel. Le fonctionnement est simple, deux châssis coulissants dont le supérieur peut se rabattre sur le battant inférieur. Le fonctionnement fait penser à celui d’une guillotine, ce qui lui a donné son nom.


La fenêtre à guillotine, économique et pratique

Les huisseries sont peu coûteuses et faciles à réaliser. Les châssis n’étant jamais en porte à faux, les structures peuvent réalisées avec des menuiseries minces faisant moins obstacle à la lumière et des matériaux légers comme le bois de pin. Très pratique, la fenêtre à guillotine convient parfaitement aux petites pièces.

En effet, il est possible de placer des meubles ou des objets devant sans avoir à les retirer pour l’ouvrir. Il n’y a aucun empiétement sur l’espace de vie lors de sa manipulation. Ce type de fenêtre ne claque pas et peut être exposé à des courants d’air ou des vents forts. L’ouverture modulable facilite l’aération.


 

Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
 

Ce qu’il faut savoir sur la fenêtre à guillotine

Malgré de nombreux avantages, ce type d’ouverture de fenêtre n’en est pas moins exempt de défauts.

 Les performances d’isolation acoustique et thermique sont assez limitées.

 L’étanchéité n’est pas idéale. Même si les fenêtres à guillotine de nouvelle génération ont considérablement amélioré les performances dans ces domaines.

 Il convient tout de même de choisir des modèles de qualité, pour les vitrages aussi, et d’éviter les entrées de gamme.

Zoom sur l’entretien

L’entretien et le nettoyage peuvent également s’avérer fastidieux. Une partie du vitrage n’étant accessible que de l’extérieur, ce qui peut se révéler problématique pour des fenêtres en hauteur. Ce n’est pas un type de fenêtre très répandu en France, hormis la partie nord du pays, ce qui fait que ce modèle est rarement proposé et peut donc être plus cher..


 

Devis gratuit !